Écrit par Anne Dequeker

Le 24 avril 2023

Sommaire

Cas d’usage : usine de valorisation énergétique des déchets à Paris (France)

Surveillance intelligente des odeurs à l’usine de valorisation énergétique des déchets « L’étoile Verte » du Syctom

Une usine de valorisation énergétique des déchets (WtE) dans le nord de Paris, connue sous le nom de centre de valorisation des déchets «L’étoile Verte», initialement construite dans une zone industrielle, est désormais entourée de résidences en pleine expansion. De nombreux défis en ont découlé dont la problématique des odeurs qui n’est pas la moindre. ELLONA a été mandatée pour établir un réseau intelligent de surveillance continue des odeurs et des gaz, afin d’être en mesure d’identifier les sources d’odeurs et de pouvoir étayer par des données scientifiques les mesures d’amélioration prises sur le site.

Besoins client

En plus du réseau de surveillance des odeurs, les rapports d’occurrences d’odeurs par les résidents locaux aident l’usine à identifier les sources potentielles d’odeurs. Cependant, ce procédé présente un certain nombre de limites.

Par exemple : certaines odeurs peuvent ne pas être signalées, en particulier lorsqu’elles se produisent la nuit ; certaines odeurs peuvent avoir été créées par des sources externes ; et l’odeur est une observation subjective parce que différentes odeurs affectent différentes personnes de différentes manières. Néanmoins, l’objectif principal de la gestion des odeurs est de réduire ou d’éliminer les effets des odeurs sur les riverains, leur retour d’information est donc essentiel.

Avant l’installation du réseau de surveillance des odeurs, il était difficile de corréler les plaintes d’odeurs avec les sources potentielles. La surveillance des odeurs apparaissait donc essentielle.

Cependant, la méthode traditionnelle implique la collecte d’échantillons ponctuels. Il a donc été déterminé qu’un système de surveillance continue était nécessaire.

« Le réseau de surveillance ELLONA a été mis en place pour plusieurs raisons« , explique Claire Bara, directrice de l’écologie urbaine et de la réglementation environnementale du Syctom. « Tout d’abord, il était clair que nous aurions besoin d’une surveillance continue pour pouvoir identifier les événements olfactifs. Deuxièmement, la surveillance de la qualité de l’air à elle seule serait insuffisante en raison de la complexité de la détection et de la perception des odeurs. Troisièmement, l’identification des pics nous permettrait de corréler les odeurs avec des processus et des emplacements spécifiques au sein de l’usine. Ainsi, en identifiant les principales sources d’odeurs, nous pourrions mettre en place des améliorations qui seraient également surveillées par le réseau ELLONA. Les outils de modélisation classiques ne seraient pas en mesure de s’adapter aux complexités de l’environnement urbain, l’un des principaux objectifs de l’outil était donc de pouvoir identifier chaque source d’odeur – à la fois sur le site et dans le quartier environnant« , explique Claire.

Solution client

La méthode standard pour la détermination de la concentration d’odeur (EN 13725:2022) implique la collecte d’un échantillon gazeux pour une évaluation olfactométrie dynamique par un panel d’évaluateurs humains formés. L’avantage de cette méthode est que le nez humain est extrêmement sensible. Cependant, l’inconvénient majeur, outre le délai et le coût, est que l’échantillon de gaz représente un instant donné, il ne peut donc pas être vraiment représentatif. Une surveillance continue est donc préférable, mais seulement si les données sont représentatives des odeurs locales.

Afin de pouvoir surveiller les odeurs en continu, il est nécessaire d’utiliser un « nez électronique » ou IOMS (Système de surveillance instrumentale des odeurs), avec la capacité de mesurer tous les composés odorants les plus courants.

Pour cette raison, les moniteurs ELLONA utilisent une suite de capteurs capables de mesurer les composés organiques volatils (COV), les composés sulfureux tels que le sulfure d’hydrogène, les mercaptans et d’autres composés odorants tels que les amines ou les aldéhydes. Cependant, la détection de gaz spécifiques n’est pas suffisante à elle seule pour surveiller efficacement les odeurs ; il est également nécessaire de pouvoir identifier les odeurs spécifiques au site et de réaliser une cartographie multidimensionnelle afin d’identifier les sources.

Avant la configuration des moniteurs sur le site Green Star, ELLONA a collecté des échantillons représentatifs de sacs Tedlar in-situ et a effectué une analyse complète en laboratoire et par olfactométrie dynamique des composés potentiellement odorants présents. Les seuils d’odeur ont été établis à l’aide de la méthode de dilution décrite dans la norme ASTM E679.

Cela a permis à ELLONA de créer une empreinte digitale des odeurs du site et d’installer ainsi des moniteurs capables de détecter les composés odorants spécifiques qui existent sur le site.

Le vent est surveillé en permanence sur le site ; non seulement pour pouvoir modéliser le mouvement des panaches d’odeurs, mais aussi pour pouvoir différencier les odeurs provenant d’une source externe. ELLONA a donc travaillé en partenariat avec la société de calcul et de modélisation haute performance NUMTECH pour modéliser les flux d’air complexes qui se déroulent dans l’usine et dans l’environnement urbain environnant.

Les unités WT1 d’Ellona stockent les mesures en interne, mais les données sont également transférées vers le Cloud toutes les 10 secondes pour traitement. Les données des capteurs physiques et des capteurs virtuels (créés à partir des données des capteurs physiques et des modèles mathématiques) fournissent des informations sur la qualité de l’air, l’identité, l’intensité et la durée des odeurs. Les mesures et les informations olfactives dérivées sont fournies en temps réel au Syctom via une plateforme internet dédiée, qui offre également la possibilité de consulter les données historiques.

La plupart des moniteurs WT1 sont situés dans le voisinage local. Ceci permet d’évaluer l’amplitude du changement d’odeur par rapport à la situation de référence. Des seuils d’alarme ont été définis pour les capteurs physiques et virtuels, et une alerte est émise chaque fois qu’un seuil est dépassé. Ainsi, le Syctom est en mesure de réagir rapidement à tout incident odorant.

Principaux résultats

Il a été démontré que la surveillance continue et intelligente des odeurs offre des avantages majeurs par rapport à l’échantillonnage ponctuel. Cependant, les caractéristiques uniques de la solution ELLONA consistent en un réseau de surveillance développé pour correspondre aux odeurs spécifiques existant sur le site du Syctom. Et les modèles mathématiques d’ELLONA permettent de fournir en continu l’identification des sources avec des données qualitatives et quantitatives.

Le système de surveillance en continu des odeurs a permis au Syctom de mieux appréhender les processus affectant les odeurs, notamment les événements spécifiques et le volume de déchets traités par exemple. De plus, la disponibilité de données transparentes et fiables a rassuré les résidents locaux.

Expliquant la valeur des informations fournies par la solution ELLONA, Claire Bara déclare : « Le système de surveillance a confirmé les principales sources d’odeurs que nous avons sur site. À ce jour, le réseau de mesure nous a permis d’identifier et de mettre en œuvre les mesures d’atténuation les plus efficaces. Ce travail est en cours, mais nous attendons du système qu’il nous montre que ces mesures ont permis une amélioration des odeurs, au profit de notre personnel et des riverains ».

Télécharger le Customer Case

Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez télécharger ci-dessous le use case du SYCTOM en pdf :

Télécharger le Use Case du SYCTOM

Vous souhaitez nous suivre ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

    En cochant cette case vous acceptez que vos données soient utilisées par la société Ellona à des fins marketing et commerciales.

    Ellona smartphone